Branche entreprises

La branche Entreprises est composée de militant(e)s salarié(e)s du secteur privé et du secteur public, chômeur(se)s et précaires d’Alternative libertaire. Constituée sur une base fédérale, elle permet la réflexion et la coordination des militant(e)s agissant dans les entreprises, dans le mouvement social et syndical (SUD, CGT, CNT…).

En son sein, le secrétariat de la branche Entreprises a un rôle d’animation politique et veille, conformément aux mandats donnés à chaque congrès d’Alternative libertaire, et de développer publiquement une intervention syndicaliste révolutionnaire et communiste libertaire, tout en respectant l’autonomie du mouvement social.

Ce travail militant se traduit notamment par la publication d’analyses dans le mensuel Alternative libertaire, des tracts d’intervention sur des sujets concernant spécifiquement les travailleur(se)s, des brochures spécifiques.

L’entreprise demeure le lieu principal où s’affrontent les intérêts divergents du Capital et des travailleur(se)s. Alternative libertaire, sans minorer les autres fronts de lutte (antifascisme, antiracisme, antisexisme…), a une stratégie de transformation sociale qui s’appuie sur le salariat dans toutes ses réalités. Par voie de conséquence, nous priorisons une implantation dans les entreprises et la formulation d’un projet libertaire en phase avec les réalités sociales et le niveau de conscience des exploité(e)s.

Une frange non négligeable de militant(e)s dont les idées libertaires leur servent de référence, se retrouve dans les mouvements sociaux et dans le syndicalisme. Mais pour être efficaces, il faut se coordonner, exister en tant que force politique. Pour mener un combat, un projet anticapitaliste et anti-autoritaire dans toutes ses dimensions, nous pensons qu’il faut se regrouper et s’organiser.

Parmi nos propositions : une redistribution radicale des richesses au seul profit des exploité(e)s, une réduction du temps de travail généralisée sans flexibilité ni perte de salaire, un contre-pouvoir autogestionnaire dans les entreprises, de véritables services publics (santé, éducation, transports, énergie…). Notre ligne directrice est l’autogestion des luttes pour autogérer la société, car les travailleurs sont parfaitement capables de prendre en main leur destin face à l’arbitraire patronal et étatique.

Revendications, manifestations, grèves, actions directes, occupations, boycott : nous luttons toutes et tous ensemble pour la fédération des luttes à tous les niveaux, en contact constant avec des organisations de chômeurs et de précaires et des organisations lutte de classe d’autres pays.

Au sein de la branche Entreprises, les militant(e)s d’AL peuvent se regrouper en secteur, selon leur réalité professionnelle.
- Les cheminot(e)s d’AL éditent un bulletin d’intervention politique, dénommé AL-Rail.
- Les enseignant(e)s d’AL éditent AL-Educ.
- Les postiers éditent le bulletin AL-Poste et Com.

 

Dans cette rubrique:

 

A lire:

  • AL-Education: AL-Educ est un bulletin d’intervention politique réalisé par les militant(e)s d’Alternative Libertaire de l’Education Nationale.
  • AL-Rail
  • AL-Poste et Communication: AL Poste et Com. est un bulletin d’intervention politique réalisé par des militant(e)s d’Alternative Libertaire de la Poste.